Lunedì 9 Dicembre 2019

Follow us on Facebook
 Home Français » Partage » Europe » Les leçons de l’amour et de la paix véritables sont sans fin dans ma vie 

Les leçons de l’amour et de la paix véritables sont sans fin dans ma vie   versione testuale


Qu’est-ce que l’amour ? L’amour ne peut rester seulement un mot ; il se manifeste concrètement dans mon expérience de vie. Faire l’expérience de l’amour est un défi continuel. Par exemple, l’amour dans les relations interpersonnelles : je peux avoir peur d’aller plus profond dans mes relations avec les gens ; ou bien craindre la confrontation avec quelqu’un. Si je dis directement ce que je pense à une personne, elle pourrait se mettre en colère ; et moi je pourrais lui répondre avec colère ! Notre relation pourrait même exploser. Donc il vaut peut-être mieux rester silencieuse. Je deviens alors distante ou j’évite cette personne, je n’ai avec elle que des relations superficielles. Où puis-je exprimer ma colère ? Est-ce que je peux choisir de construire un mur pour me cacher, me sentir en sécurité dans mon monde à moi ? Cependant, je sais très bien que ce n’est pas vivre vraiment ma vocation, celle à laquelle Dieu m’appelle : une vie heureuse, joyeuse, paisible, une vie où je me sente toujours aimée.
 
Le Pape François, dans son homélie du 14 octobre 2018 a dit : ‘Aujourd’hui… Jésus nous invite à retourner aux sources de la joie’. Dans sa communication n°1 Post CGE, Sr Françoise a invité chaque FMM à ‘faire un saut en avant dans l’amour’ ‘Nous sommes appelées à une conversion qui a ses racines dans notre réponse à l’Amour’. Comme FMM, je me demande ce qu’aimer signifie pour moi. Je demande à Dieu de m’enseigner cela, de m’aider à l’apprendre, et à faire l’effort de le mettre en pratique.
 
Pour commencer cette leçon, l’Esprit Saint m’aide à relire ma vie, alors je réalise ce qui a bloqué ma croissance, comme la rigidité ou le perfectionnisme. Ainsi je deviens plus ouverte et flexible dans certains domaines. J’apprends comment lâcher prise et accueillir l’aventure à bras ouverts. C’est exigeant et cela demande beaucoup de sacrifices, car je me sens peu sûre, je manque de confiance ou bien j’ai l’impression d’avoir perdu quelque chose. Comme Abraham, je quitte mon monde pour plonger dans une expérience neuve et ainsi goûter l’amour inconditionnel et la paix véritable. Puis Dieu m‘a donné un tout nouvel exercice : nouvelle situation, nouvelle langue, et nouvelle mission ; j’ai dû essayer de m’adapter à cette nouvelle vie. Quelquefois j’ai compris de travers, ou bien une sœur se plaignait de ce que je ne faisais pas les choses mieux. J’étais en colère quand je ne réussissais pas. Je me blâmais. Je souffrais.
 
Dieu m’a demandé : ‘Peux-tu me permettre de t’aimer, même quand tu ne réussis pas ou quand tu fais une faute ?’ Une question incroyable pour moi ! Normalement, quand je ne réussis pas, je me sens mauvaise, impuissante, en colère ou triste. Je n’ai pas réussi aussi bien que moi-même ou les autres l’avaient attendu. Mais toi, Dieu, tu n’es pas logique ! Comment peux-tu accepter mes limites ? C’est dur à croire parce que je n’ai jamais expérimenté cet amour auparavant. Après quelque temps, j’ai entendu ces mots :’S’il te plait, laisse-moi t’aimer comme tu es’. Un jour, dans un dialogue profond avec Dieu, j’ai réalisé que la manière dont il me regarde n’est pas la manière des gens, qui toujours dépend des résultats de ce qu’on a fait. Je me souviens que Marie de la Passion a dit : ‘Dieu ne me demande pas de réussir, mais d’offrir ma vie’. 
 
Arrivée à ce point, au profond de mon cœur, j’ai senti quelque chose d’étrange, de léger. Je voulais une explication. Dieu m’a répondu : ‘ Chaque personne est unique et merveilleuse dans ma création. Tu es un cadeau pour le monde, et les autres sont mes cadeaux pour toi.’ Puis j’ai encore entendu sa voix : ‘Laisse-moi t’aimer comme tu es. Demeure juste dans mon amour et offre-moi tes limites car je les aime, elles aussi.’ Lentement, j’ai laissé cet amour inconditionnel m’habiter ; j’ai éclaté en sanglots comme un enfant abandonné. Toutes mes défenses ont craqué et j’ai laissé Dieu m’aimer telle que je suis ; j’ai accepté de devenir une avec lui dans l’amour. De cette expérience, j’ai appris comment m’aimer comme Dieu m’aime ; je peux m’accepter et me respecter avec tous mes talents, mes capacités, et mes limites. Cela s’étend aussi horizontalement, au-delà de moi, aux autres. Je peux laisser les autres être différents ; j’apprends à trouver du positif dans toute personne et à la respecter comme elle est. C’est aussi le commandement de Jésus : ‘Aimez-vous les uns les autres’ (Jn 15 :17)
 
Je crois qu’apprendre à aimer est sans fin dans ma vie. Je peux me tromper quelquefois sur le chemin, ou faire des erreurs à cause de ma propre faiblesse. Aussi je vous demande de prier pour moi et de m’aider à continuer cet apprentissage, tout comme je prie pour vous. Je prie dans l’espérance que nous puissions goûter cet amour inconditionnel de Dieu et le partager avec ceux avec qui nous vivons, ceux que nous rencontrons ; que nous puissions être témoins de cet amour dans le monde, comme le Pape François nous le demande : ‘Est-ce que nous suivons Jésus comme des amoureux, vraiment disposés à quitter quelque chose pour Lui ?’ (Homélie 14. 10. 2018).
 
Kim Ngan. fmm
 
Credits - Copyright 2000-2018. All Rights Reserved, Franciscan Missionaries of Mary - Generalate - Via Giusti, 12; 00 185 Roma, Italy