Mercoledì 21 Agosto 2019

Follow us on Facebook
 Home Français » Partage » Europe » Investir notre diversité dans l’Interculturalité - Rome 

Investir notre diversité dans l’Interculturalité - Rome   versione testuale


Investir notre diversité dans l’interculturalité. Tel est le thème du séminaire qui a réuni du 21 janvier au 1er février à Rome, au siège de l’Union Internationale des Supérieur(e)s Majeur(e)s (UISG), près de 180 religieuses de 45 congrégations, de plus de 55 nationalités venues de tous les continents. Les temps forts de ce séminaire furent marqués par divers exposés et partages d’expérience sur les enjeux de l’interculturalité dans notre monde émergent.

Voici les impressions des quatre FMM qui ont pris part à cette rencontre

Ce fut un privilège pour moi de participer à cet atelier « Investir notre diversité dans l’inculturalité », à Rome, fin janvier 2019, avec 180 participants de 45 congrégations différentes, venues du monde entier. L’atelier a été une merveilleuse occasion pour moi d’approfondir ma compréhension et de conforter mes expériences, car j’ai connu deux cultures très différentes : en Extrême-Orient, le Vietnam, et en Occident, l’Angleterre. Je reconnais que d’une certaine manière nous avons la même « culture FMM », partout où nous allons. Cet atelier m’a aussi aidée à re-connaitre le principe magnifique de l’internationalité que Marie de la Passion nous a laissé. Cependant, nous FMM avons besoin de ré-adapter notre « culture fmm » dans chaque culture, en fonction du monde d’aujourd’hui, afin de créer un Institut vraiment interculturel. Vivre dans une communauté, une province, un Institut interculturels, est un don et une bénédiction, mais c’est aussi une lutte et un défi et c’est un processus de conversion radicale, de la tête, du cœur et des mains. Nous le comprenons, nous l’aimons et nous le faisons.

Marie Nguyen Thuy Tien, fmm

Chaque culture contient des éléments bons et riches, cet atelier me l’a confirmé. Aucune culture n’est parfaite ou supérieure. Cet atelier sur l’inculturalité, qui a touché différents sujets comme la formation, le leadership, la psychologie, la spiritualité, la théologie, le genre et la gestion des conflits, m’a enrichie. Il m’a provoquée pour intégrer l’interculturalité dans ma façon de vivre notre charisme, et m’a motivée pour apprécier notre diversité culturelle et célébrer notre richesse comme Institut fmm.

Maria Antonetta Pereira, fmm

 Ce qui a le plus retenu mon attention c’est que la culture est perçue comme la sagesse de l’humanité et elle est spécifiquement humaine. Bien que stable, elle est aussi très dynamique. Elle évolue et invente de nouvelles manières de s’exprimer en fonction de plusieurs facteurs de développement du monde. Aucune culture n’est parfaite, chacune d’elle a ses limites et a besoin d’être éclairée par l’Evangile pour être transformée en vue de s’ouvrir à la conversion. La rencontre avec la femme samaritaine est un bel exemple où nous pouvons contempler Jésus, un juif, qui prend le temps d’observer, d’écouter et de comprendre l’autre, en vue de nous ouvrir à la différence au-delà de tous les préjugés. Par son attitude si humble, Il nous a montré comment faire le passage de l’ethnocentrisme aveugle à la beauté de l’interculturalité en restaurant la dignité marginalisée. Ce passage est un voyage difficile, exigeant et pourtant salutaire pour notre humanité.

Regina Matala, fmm

 L’interculturalité a son fondement dans l’amour qui circule et unit la Sainte Trinité. Elle demande une attitude de respect, d’acceptation de ce qui est ‘différent’ comme une opportunité pour se connaitre soi-même et connaitre l’autre, c’est un chemin de contemplation du Dieu Trine au milieu de nous. Pendant cet atelier sur l’interculturalité, j’ai perçu la grâce de Dieu circulant parmi les 180 participants de 46 congrégations différentes, de toutes races, cultures, et expériences de Dieu. Nous avons été invitées à contempler l’expérience de Jésus comme étranger, chemin d’humilité pour apprendre de l’autre, et en même temps occasion de renforcer mon identité culturelle. Tout cela sera possible à partir d’un dialogue génératif - qui donne la vie - fait d’écoute et de respect. En tant que FMM, je suis souvent confrontée à l’envoi et à l’accueil des sœurs : celles qui partent en mission ou celles qui arrivent pour la mission. C’est aussi un défi d’accueillir celles qui reviennent dans leur pays, parce qu’elles ne sont ni d’ici, ni de là-bas. Quel accompagnement pouvons-nous leur offrir ? Nous sommes fières d’être une congrégation internationale. Beaucoup d’expériences d’interculturalité sont les fruits du chemin de transformation entrepris par l’Institut, mais personnellement j’ai conscience qu’il reste encore beaucoup à faire. Et je remercie l’Institut de m’avoir permis de participer à cet atelier.

Hermelinda Huaman Ovalle, fmm

 

 

 
Credits - Copyright 2000-2018. All Rights Reserved, Franciscan Missionaries of Mary - Generalate - Via Giusti, 12; 00 185 Roma, Italy