Mercoledì 17 Ottobre 2018

Follow us on Facebook
 Home Français » Les 7 Martyres de Chine » Maria Chiara 

Maria Chiara   versione testuale


(Clelia Nanetti - italienne - 28 ans)

Elle naît le 9 janvier 1872 à Santa Maria Maddalena,
la province de Rovigo, en Italie. Ses parents l’accueillent avec
joie: elle est vive, précoce, ardente… Aimée de tous, famille
et gens de son village, d’une nature impulsive, exubérante,
riche; intelligente et joyeuse, elle saisit tout très vite. A l’école, ses enseignantes tentent de la discipliner. Après l’école primaire, elle aide à la maison. Elle est charmante, le monde l’attend, mais, très vite aussi, Clelia se sent attirée vers un autre idéal.

Serait-ce le premier indice de sa vocation religieuse?

Ses parents l’obligent à aller à un bal, mais dans son cœur, le choix est déjà fait. Barnabé, son frère franciscain, l’aide sur le chemin de l’offrande à Dieu. A dix-huit ans, elle demande à ses parents de pouvoir être religieuse, mais ils pensent que ce n’est qu’idéalisme de jeunesse. Clelia, elle, sait ce qu’elle veut et la lutte commence. Elle prend conscience des souffrances, de l’amertume, des haines, du désespoir... De toute la misère du monde. En elle grandit le désir de se donner, de servir, de vivre et d’annoncer l’Évangile.

Par son frère, elle connaît l’Institut des Franciscaines Missionnaires de Marie, et l’horizon missionnaire s’ouvre devant elle. Sa forte personnalité la pousse à une décision ferme, et le 24 janvier 1892, elle entre au pré-noviciat; puis en avril commence son noviciat et elle reçoit
le nom de Maria Chiara.

«Claire», telle sera sa vie, son offrande; nature franche, transparente, ardente. Chiara personnifie la missionnaire joyeuse, généreuse, oublieuse d’elle-même, souvent trop pressée mais toujours prête au sacrifice pour les autres.
 
En Chine, devant la proposition de l’évêque de s’éloigner à cause du danger, Chiara s’exclame: «Fuir, Monseigneur? Non. Nous sommes venues pour donner notre vie pour Dieu, s’il en était besoin!» Cependant, comme les orphelines aussi sont en danger, Monseigneur fait préparer deux voitures qui les emmèneront vers un village chrétien, et Chiara doit accompagner le groupe. Mais la porte de la ville est déjà bloquée et toutes doivent revenir... Son devoir accompli, elle revient contente...
 
Dans l’épreuve finale, Chiara fut la première, dit-on, à recevoir le coup mortel... Peut-être sa haute taille attirait-elle l’attention .... Peut-être allait-elle toujours aussi vite au devant de ce qu’elle voyait comme la volonté de Dieu?... Sa dernière parole fut sans doute celle qu’eIle répétait souvent: «Toujours en avant!».
 
                        
 
Credits - Copyright 2000-2018. All Rights Reserved, Franciscan Missionaries of Mary - Generalate - Via Giusti, 12; 00 185 Roma, Italy