Mercoledì 21 Agosto 2019

Follow us on Facebook
 Home Français » Partage » Europe » Annonce Pascale à l’Hôpital Sto António – Portugal 

Annonce Pascale à l’Hôpital Sto António – Portugal   versione testuale

Alléluia! Christ est ressucité!
Sr Fernanda Martins nous parle de sa mission d’écoute et de prière
auprès des malades de l’Hôpital Sto António, dans la ville de Porto,
et nous partage l’expérience spéciale du jour de Pâques.

 




A Pâques, le nord du Portugal vit une de ses
plus belles traditions: l’Annonce Pascale.
En quoi consiste-elle ?

Après la première messe du jour de Pâques, des dizaines
de croix fleuries sortent de toutes les églises pour visiter et
annoncer, au son des clochettes, la Résurrection du Christ,
et cela, porte à porte et maison par maison.
Les gens des petites villes font de très beaux tapis
de fleurs dans les rues pour accueillir
le Christ Ressuscité, vainqueur de la mort.


Il y a plus d’un ans que je fais partie de l’équipe de collaborateurs de l'aumônerie de l’Hôpital
de Santo António, à Porto, qui est composée de l’aumônier, d’un diacre, de plusieurs religieuses
et de laïcs.

Que faisons-nous ?

Nous donnons, essentiellement, un soutien religieux aux malades de l’hôpital, ainsi qu’à leurs
familles. Ce soutien est effectué dans les installations de l’aumônerie, dans les infirmeries des
divers services hospitaliers et dans le service d’urgence, chaque fois que le sollicite un malade
ou un des membres de sa famille.

Les malades sont visités de façon régulière, si possible tous les jours, par l’aumônier lui-même
ou par ses collaborateurs. Notre rôle consiste à connaître le malade, sa personne, sa réalité,
son histoire - parce que comme nous dit un proverbe populaire «Personne ne peut aimer ce qu’il
ne connaît pas»
- et à lui manifester notre disponibilité et notre accueil par l’écoute. Notre
présence fraternelle et sereine réveille les énergies endormies, l’amour-propre, le sens positif
de la vie, le courage et l’espoir des malades et de leurs familles.

Tous les vendredis après-midi et tous les dimanches matin, je me dirige à l’hôpital et avant de
commencer la visite, j’aime passer par la chapelle pour remettre au Seigneur la mission que je
vais réaliser. Je Lui confie les malades et leurs familles et je Lui demande qu’Il mette dans ma
bouche les paroles justes pour l’occasion juste, afin que je sois un instrument de Son amour.

Je réalise ma mission dans deux étages et trois différents service de chirurgie, ce qui me met
en relation avec toute sorte de malades, beaucoup d’entre eux très graves, et avec plusieurs
malades oncologiques.

Avec le temps, une relation de solidarité et d’empathie se tisse entre nous tous. Certains
attendent notre visite avec joie et impatience pour nous raconter une nouvelle. Nous nous
réjouissons en prenant connaissance de leur amélioration ou guérison et nous souffrons
avec les pertes. Pour beaucoup d’eux, le Carême a été un temps de grande épreuve, mais
à Pâques, la joie du Ressuscité a retenti dans l’hôpital.

Le son des clochettes qui annonçaient son arrivée imminente réjouissait les malades, heureux
de pouvoir embrasser la croix et d’être aspergés d’eau bénite. L’émotion était forte et s’exprimait
dans les demandes poignantes et pleines de foi de certaines d’entre eux:
«Christ Ressuscité,
Tu peux me guérir !».
Les infirmiers, le personnel auxiliaire et mêmes des médecins attendaient
eux aussi la visite du Ressuscité.

                        
                                     Sr Fernanda et un de ses collègues de l'Hôpital

Cette expérience a été unique. J’ai conscience que je donne très peu en comparaison de ce que
je reçois. Mais, ce que je sais, c’est que chaque fois que j’y vais, j’en ressors plus humaine et
reconnaissante de la riche expérience vécue parmi mes frères.
 
«Seigneur, quand m’est-il arrivé de te voir malade et de ne pas t’avoir visité ?
Dans la mesure où tu ne l’as pas fait à l’un de ces plus petits,
à moi non plus tu ne l’as pas fait.»
Mt 25, 44-45
 
Fernanda Martins, fmm
Credits - Copyright 2000-2018. All Rights Reserved, Franciscan Missionaries of Mary - Generalate - Via Giusti, 12; 00 185 Roma, Italy